de nombreux événements publics annulés samedi en France



Première publication : Dernière modification :

La perspective de l’acte IV de la mobilisation des Gilets jaunes, samedi, a entraîné un peu partout en France des annulations d’événements culturels associatifs et sportifs.

C’est un samedi pas comme les autres qui se profile en France. L’annonce de la mobilisation des Gilets jaunes, samedi 8 décembre, bouleverse en effet la tenue de nombreux événements publics. Entre les spectacles annulés, les matches de football reportés et ou encore la fermeture de nombreux musées parisiens… Le point sur les perturbations attendues dans la capitale et en région.

À Paris et Bordeaux, des lieux emblématiques fermés et des spectacles annulés

Dans la capitale, une douzaine de musées (dont le Louvre, le musée d’Orsay, le Grand Palais, le musée de l’Homme ou le musée d’Art moderne) n’ouvriront pas leurs portes samedi. D’autres sites touristiques emblématiques comme la Tour Eiffel, les Catacombes ou encore l’Arc de triomphe, objet de dégradations la semaine passée, resteront également fermés.

Plusieurs salles de spectacles parisiennes, de l’Opéra à la Comédie-Française en passant par le théâtre Marigny et le théâtre des Champs-Élysées ont annulé leurs représentations. En outre, la première édition du festival de musiques électroniques INASOUND qui devait se tenir au Palais Brongniart a été reportée au printemps.

La ville de Bordeaux a, elle aussi, décidé de fermer une dizaine de lieux publics tels que la grande bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck, le musée d’Aquitaine, le musée des Beaux-Arts, le musée des Arts décoratifs et du Design, mais aussi le jardin botanique et l’Opéra. Un salon du livre a également été annulé tandis qu’un « marché de Noël solidaire » reporté.

>> À lire : Macron annule la hausse des taxes sur le carburant mais s’oppose à tout retour de l’ISF

Des commerces fermés dans le secteur des Champs-Élysées

Dans le secteur des Champs-Elysées, de nombreux commerces ne lèveront pas le rideau après l’avis émis par la Préfecture de police pour les mettre en demeure de fermer « portes et accès » et de protéger leurs enseignes « contre d’éventuelles dégradations en apposant des panneaux de protection sur les vitres ».

Le Drugstore Publicis, situé en haut de ‘la plus belle avenue du monde’, avait déjà commencé à ériger des palissades en bois vendredi.

Du côté desgrands magasins, les syndicats du Printemps réclament la fermeture de l’enseigne en pointant les risques pour les salariés tandis qu’aux Galeries Lafayette, les syndicats appellent, eux, à la grève.

Le Téléthon, la Marche pour le climat et le « Noël des animaux »

Le grand rendez-vous caritatif en faveur de la lutte contre les maladies rares a modifié son programme. Le grand plateau de France Télévisions, qui devait être installé en extérieur en bas des Champs-Élysées, sera ainsi remplacé par un tournage en studio. Le « village du Téléthon » qui devait être implanté à Bordeaux et la « Marche des maladies rares » prévue au jardin du Luxembourg, à Paris ont par ailleurs été annulés.

Le parcours de la Marche pour le climat a été modifié pour éloigner l’événement des Champs-Élysées. Elle partira ainsi à 14 heures dela place de la Nation et se terminera par un rassemblement place de la République.

Enfin, la SPA (Société protectrice des animaux)a annulé son traditionnel « Noël des animaux », qui devait se tenir ce week-end place de la République, à Paris. Quatre cents chiens et chats devaient y être proposés à l’adoption, dans le cadre d’un refuge éphémère. Il est toutefois maintenu dans les 62 autres refuges permanents dans le reste de la France. Pour Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA : « Ces événements nous privent de notre grand rendez-vous annuel et ce sont les 5 000 pensionnaires qui attendent dans nos refuges qui en sont les premières victimes ».

 

>> À lire : six rencontres de Ligue 1 prévues ce week-end ont été reportées

 

À Paris, de nombreuses inconnues sur les lieux de manifestations potentiels

Alors que de nombreux appels à la mobilisation circulent sur les réseaux sociaux, l’incertitude est grande concernant les lieux effectifs de rassemblement des Gilets jaunes. Plusieurs médias, dont le JDD et Le Point, listaient vendredi, en se référant à des documents de la Préfecture de police, un large périmètre potentiel. Seraient ainsi susceptibles d’être concernés : les secteurs des Champs-Élysées, Concorde, Madeleine, Saint-Augustin, Opéra, Vendôme, Bastille, République, Denfert-Rochereau, place d’Italie, place du 18 juin 1940 et Trocadéro. Les abords de l’Assemblée nationale, du Sénat, Matignon et du ministère des Finances à Bercy sont aussi considérés comme des points chauds potentiels.

Avec AFP





Source link