Jacques-Henri Eyraud (OM) imagine une Ligue européenne fermée – Foot – Ligue 1



Foot


Ligue 1


OM

Publié le
| Mis à jour le

Jacques-Henri Eyraud, le président de l’OM, a livré ses idées pour faire évoluer le football mardi lors d’un colloque axé sur l’innovation dans le sport.

Football - Football - Jacques-Henri Eyraud a des idées pour le futur du foot. (P. Lahalle/L'Equipe)

Jacques-Henri Eyraud a des idées pour le futur du foot. (P. Lahalle/L’Equipe)

Le titre de son intervention, «Football du futur : des innovations qui pourraient bouleverser le football dans les années à venir», promettait. Jacques-Henri Eyraud n’a pas déçu. Invité à donner une conférence de 15 minutes mardi lors du colloque Sport Innovation Summit (SIS) à Paris, le président de l’OM a joué le jeu en soumettant à son public des idées qui, si elles étaient mises en place, modifieraient en profondeur le sport tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Eyraud a notamment évoqué un Championnat européen fermé avec deux conférences de 18 équipes, l’une au Nord et l’autre au Sud du continent, comme le rapporte le journaliste Bruno Fraioli sur son blog, SportBusiness.Club.

Sept clubs espagnols, trois français

Un modèle de compétition comparable aux ligues américaines comme la NBA. Sa composition ? «Près des deux-tiers des clubs seraient issus des fédérations du « Big 5 » : sept pour l’Espagne, six pour l’Angleterre et l’Allemagne, quatre pour l’Italie, et trois pour la France. Dans l’Hexagone ce seraient le Paris Saint-Germain, l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille.» 

Bien-sûr, il ne s’agit que d’une idée lancée lors d’un événement dont le but est justement d’échanger à bâtons rompus sur l’avenir du sport. Mais le projet n’est pas sans rappeler celui, controversé, de ligue fermée pour remplacer la Ligue des champions régulièrement évoqué par certains patrons de grands clubs européens. En mai dernier, l’ancien entraîneur d’Arsenal Arsène Wenger, également présent au SIS Paris, estimait cette évolution «inévitable».

Jacques-Henry Eyraud a aussi lancé plusieurs idées sur d’éventuels changement des règles mêmes du sport afin de le rendre plus offensif. Pêle-mêle, des buts à deux points lorsqu’ils sont marqués depuis plus loin que 18 mètres, un point de bonus pour les victoires avec plus de trois buts d’écart ou encore une séance de penalties après tous les matches nuls.


G. F.





Source link